Numéros parus

N° 15 : L’Europe de l’Opéra

Présenté par François Lévy. L’opéra a-t-il contribué à l’émergence d’une culture européenne ?

N° 14 : Le Tragigue Moderne

Présenté par Maurizio Melai. Que devient le tragique lorsque la tragédie rougit les rues, pour reprendre l’expression de Chateaubriand ?

N° 13 : La Guerre des étoiles. L’astronomie entre lettres et sciences

Présenté par Stéphane Zékian. À la charnière des XVIIIe et XIXe siècles, le monde des astres représente un objet de discours âprement disputé.

N° 12 : Sexes en révolution

Sous la direction de Pierre Frantz et Florence Lotterie. Dans la lignée de plusieurs travaux confirmant le « moment 1800 » comme un tournant dans la négociation des rapports de sexe, le présent numéro entend se pencher sur certains dispositifs exemplaires de leur politisation « dans l’orbe de la Révolution française ».

Sous la direction d’Olivier Bara, Michael O’Dea et Pierre Saby. De l’œuvre musicale de Jean-Jacques Rousseau demeure, dans la mémoire collective, le seul intermède du Devin du village. Rousseau a pourtant composé un ballet héroïque, un mélodrame, un Salve regina et de nombreuses autres partitions. Excellent théoricien, il propose un nouveau système de notation musicale, rédige les articles de musique de l’Encyclopédie et participe à la Querelle des Bouffons.

N° 10 : L’œil de la police.

Préparé par Flávio Borda d’Água. Censure, surveillance des moeurs, violence urbaine, incendies, gestion de la pauvreté et approvisionnement de la ville sont quelques-unes des pratiques policières d’Ancien Régime. Seule la période révolutionnaire mettra fin à cette institution, pour mieux la dépasser.

N° 9 : Devenir un « grand écrivain ». Métamorphoses de la reconnaissance littéraire.

Préparé par Jean-Christophe Igalens et Sophie Marchand. Devenir un grand écrivain, être reconnu : entre Lumières et Romantisme se fait jour un nouveau rapport à l’ethos de l’homme de Lettres et à son statut dans l’espace social.

N° 8 : L’indispensable visite. Naissance du pèlerinage littéraire et artistique.

Préparé par Olivier Guichard. Maisons natales, thébaïdes, cénotaphes, tombes, nécropoles… : la France recense à elle seule plus de cent cinquante lieux ouverts à la visite dédiés à la mémoire de ses écrivains et de ses artistes.

N° 7 : Poétiques journalistiques.

Préparé par Marie-Ève Thérenty. La période qui s’étend de 1760 à 1830 voit se libérer les plumes, les modèles et les imaginaires journalistiques : gazettes, grands journaux savants, spectateurs, journaux quotidiens, journaux pamphlets, journaux-fictions…

N° 6 : L’Egypte des Lumières.

Sous la direction d’Alain Grosrichard et Sadek Neaimi. Ce numéro explore quelques aspects de la problématique « égyptienne » suivante : quelle représentation se font les Lumières de cette contrée partagée entre Orient et monde arabe ?

N° 5 : Formes errantes et vagabondes.

Préparé par Pierre Frantz. À la fin du XVIIIe siècle, la littérature s’invente des pouvoirs nouveaux, de nouvelles libertés, en dehors des genres, des formes et des institutions.


N° 4 : Boulevard du crime : le temps des spectacles oculaires.

Préparé par Olivier Bara. Le boulevard du Temple, ses théâtres et les nouveaux genres dramatiques au tournant du siècle, du mélodrame à la féerie.

N° 3 : L’histoire peut-elle s’écrire au présent ?

Préparé par Henri Rossi. Le récit historique écrit en concomitance ou en léger décalage avec les événements qu’il rapporte.

N° 2 : L’imaginaire du héros.

Préparé par Catriona Seth. Qui sont les héros ? A quoi servent-ils ? De l’Encyclopédie au Romantisme, quelles sont leurs représentations ?

N° 1 : Littérature et politique.

Préparé par François Jacob et Jean-Noël Pascal. Les hommes politiques et l’écriture de fiction : quelles démarches ? quels enjeux ?